[Altermondialisme France] Arles | Attact tient son université d’été à Arles | La Provence

Publié le jeudi 19 août 2010 à 10H10

Le mouvement altermondialiste réunit 800 de ses militants pour son université citoyenne

//

Vendredi, l'heure ne sera pas à la manifestation mais à l'installation des altermondialistes pour quatre jours à Arles.

Vendredi, l’heure ne sera pas à la manifestation mais à l’installation des altermondialistes pour quatre jours à Arles.

Photo Archives N.V.

Arles capitale française des altermondialistes. Attac tient en effet en cette fin de semaine sa onzième université d’été. Pas de manifestation en vue mais des séances plénières et une cinquantaine d’ateliers de réflexion qui font toute la richesse de ce mouvement se voulant avant tout un fournisseur d’idées citoyennes.

Plus de 800 personnes, militantes mais aussi sympathisantes et même curieuse au sens noble du terme, sont attendues au palais des congrès. Des acteurs engagés et quelques personnalités, tout aussi engagées, comme le biologiste Jacques Testart, ou la journaliste-écrivain auteur du Quai de Ouistreham, Florence Aubenas, qui animera un atelier autour de la paupérisation et des inégalités.

Attac est né en 1998 de l’idée de taxer les transactions financières, la fameuse taxe Tobin amplement discutée par la suite, et même par son auteur l’économiste James Tobin, pourtant défenseur du libre-échange. Une idée centrale sur laquelle s’est construite cette association qui a compté à son apogée en 2003 près de 30000 adhérents. « Aujourd’hui les effets de mode se sont dissipés. Ils restent tout de même encore plus de 10000 militants », précise Jérôme Séquier d’Attac Pays d’Arles, organisateur du grand rassemblement. Attac est pourtant toujours aussi actif. « Nous ne sommes pas un parti politique, notre vocation c’est de réfléchir et de proposer des idées pour arriver à de véritables alternatives et les offrir à qui veut les prendre » souligne Jérôme Séquier. Pour ne citer qu’un exemple, les AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) sont nées du bouillonnement d’Attac.

Alors plus que jamais, les sujets de réflexion ne manqueront pas cette année pour cette université citoyenne qui annonce la couleur: « le thème c’est construire des alternatives et repenser l’émancipation », souligne le représentant d’Attac pays d’Arles. Retraites, services publics, biens communs au sens large, crise financière puis économique, taxation comme levier d’une autre politique, construction d’une Europe alternative et même changements climatiques alimenteront les débats. À Attac, chacun apporte sa pierre à la construction d’un projet et le principe de cette université d’été c’est de « défricher des voies de politiques et de pratiques alternatives, à court et à long terme… déconstruire les idées reçues aussi bien que montrer que d’autres pratiques sont possibles ». Séance d’ouverture ce vendredi 20 août à 9h30 au Palais des Congrès. Participation suivant les revenus à partir de 10 euros les 5 jours.

Renseignements auprès d’Attac 0490934472 ou site internet: arles@attac.org

Jean-Luc PARPALEIX

Arles | Attact tient son université d’été à Arles | La Provence.

Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, Corruption, Engagement & citoyenneté, France, Militance, Mondialisation, Paradis fiscaux, Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s