[Ecologie Politique] L’effet Joly – Politique – Nouvelobs.com

Notre sondage, à paraitre le 26 août, confirme que l’ancienne juge d’instruction en piste pour la présidentielle bénéficie d’un vent porteur et pas seulement chez les Verts.

/**/ .obs09-article-boutils li.obs09-facebook { background-image: none; padding-left:8px; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a { text-decoration: none; color:#000; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a:hover { text-decoration: none; } /**/

Eva Joly, eurodéputée d'Europe Ecologie. AFP Eva Joly, eurodéputée d’Europe Ecologie. AFP

Aux journées d’été des écolos à Nantes, Eva Joly a senti « un élan ». Notre sondage confirme que l’ancienne juge d’instruction en piste pour la présidentielle bénéficie d’un vent porteur et pas seulement chez les Verts : elle obtient entre 9% (en cas de candidature Aubry ou DSK) et 12% (si c’est Ségolène Royal) au premier tour. Derrière Marine Le Pen mais toujours devant Dominique de Villepin et François Bayrou. Le président du Modem, qui avait failli l’enrôler il y deux ans, doit s’en mordre les doigts…

Le score de l’ex magistrate est d’autant plus encourageant que la nouvelle tête d’affiche écolo bénéficie d’une marge de progression en terme de notoriété. Tel n’était pas le cas de Nicolas Hulot qui lui aussi était monté très haut dans les sondages en 2007. C’est aussi la confirmation que les écolos – qui créeront leur nouveau mouvement en novembre – peuvent rêver d’un cap historique pour eux en 2012 : atteindre et peut être même franchir les 10% à une présidentielle ! Leur meilleur résultat remonte à 2002 (5,25% pour Noël Mamère) et en 2007 Dominique Voynet était restée en dessous des 2%…

« Plus cantonné à un électorat écolo stricto-sensu »

Le contexte, et notamment l’affaire Woerth-Bettencourt, profite sans doute à l’ancienne juge qui se pose en championne de l’éthique. A Nantes, Eva Joly, 66 ans, a aussi mis en avant un autre avantage : elle est neuve en politique. « D’une certaine façon, je représente un rajeunissement des cadres : je n’ai que 18 mois d’expérience politique », a-t-elle glissé à la tribune devant des militants conquis. « Avec elle, on n’est plus cantonné à un électorat écolo stricto-sensu », se réjouit le député François de Rugy.

Mais les écolos font attention à ne pas verser dans l’euphorie. « On peut refaire le coup de Bayrou en 2007. Mais ça peut aussi finir comme Chevènement en 2002 : monter à plus de 10% et finir à 5% », temporise un dirigeant Vert.

Populaire auprès des CSP Plus, l’ancienne juge doit aussi convaincre dans les milieux plus populaires. « Elle performe chez les cadres mais sous performe chez les ouvriers », note Carine Marcé, directrice associée de TNS-Sofrès. L’eurodéputée doit aussi étendre ses champs d’intervention : à l’aise sur ses sujets de prédilection – corruption, paradis fiscaux – elle l’est moins sur les questions environnementales ou sociales. A Nantes, elle a en tout cas rassuré tous les écolos sur un point : sa détermination à y aller.

Maël Thierry

[EXCLUSIF ] L’effet Joly – Politique – Nouvelobs.com.

Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, Corruption, Ecologie, Europe, Féminisme et droits des femmes, France, Militance, Paradis fiscaux, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s