[Europe – Emploi] Réseaux sociaux : L’Allemagne veut interdire Facebook aux recruteurs – L’EXPRESS

L'Allemagne veut interdire Facebook aux recruteurs

Flickr/marcopako

Les réseaux sociaux ont la cote dans les entreprises. Si Facebook ou Twitter permettent aux entreprises de communiquer autour de leur marque à moindre coût, les recruteurs peuvent également y trouver des informations qui ne figureraient pas sur le CV de leurs futures recrues. D’après un sondage mené par Harris Interactive, 45% des employeurs américains utilisent ces réseaux avant de recevoir un candidat en entretien. Et près d’un tiers d’entre eux affirment même avoir déjà écarté des candidatures après avoir y trouvé des propos ou des photos indécents.

Pour empêcher que ce phénomène ne prenne autant d’ampleur en Allemagne, Thomas de Maizière, ministre de l’Intérieur, a déposé mercredi 25 août une proposition de loi visant à interdire aux recruteurs d’utiliser des informations privées dans le processus de recrutement. Les photos d’une soirée trop arrosée postées sur Facebook, les blagues graveleuses sur son Wall ou la petite phrase assassine sur son dernier employeur publiée sur Twitter ne pourront plus servir de motifs pour refuser une embauche. Si la loi passe, seuls les réseaux professionnels -à l’instar de LinkedIn- seront encore officiellement consultables.

Une mesure essentiellement symbolique?

Mais les salariés allemands ne doivent pas pour autant arrêter de surveiller leur identité numérique. Les employeurs auront, en effet, encore le droit de « googliser » le nom de leurs futurs candidats. De plus, ce projet paraît difficilement applicable. « Si cette loi est votée, elle risque d’être un texte législatif de pure façade (…). Il est difficile d’imaginer qu’un texte puisse empêcher de telles pratiques », explique Olivier Itéanu, avocat spécialisé en NTIC, dans une interview à l’Atelier.

Cette proposition, extraite d’un projet de loi sur la protection de la vie privée des salariés, intervient après plusieurs scandales impliquant de grandes entreprises allemandes. Ainsi, le groupe de grande distribution Lidl a récemment été condamné pour avoir filmé ses salariés jusqu’aux toilettes. Le prétexte invoqué? Assurer la sécurité et prévenir les vols. Pour éviter que ce genre d’affaire ne se reproduisent, une proposition vise à interdire les caméras de surveillance dans les espaces privés tels que les salles de pauses, les vestiaires ou mêmes les toilettes.

L’Allemagne veut interdire Facebook aux recruteurs – L’EXPRESS.

Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, criminalisation du militantisme, Engagement & citoyenneté, Europe, France, Justice & Droits de l'Homme, Logiciels Libres, Militance, Politique, Réseaux sociaux & Web 2.0, Veille antifasciste, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour [Europe – Emploi] Réseaux sociaux : L’Allemagne veut interdire Facebook aux recruteurs – L’EXPRESS

  1. KASHIMBA dit :

    je suis nutritionniste diététicien de formation, ma demande est suivant la lecture effectuée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s