[Europe Écologie] Le franc-parler d’Éva Joly fait mouche – L’Alsace

L’eurodéputée a réuni près de 400 personnes à Strasbourg, autour de ses analyses sur la crise et la réforme — qualifiée d’« injuste » — des retraites.

Quand Éva Joly a pris la parole devant un auditoire attentif dans la salle de Cap Europe à Strasbourg, elle a fait un tour du monde des souffrances et des crises subies par des peuples d’Afrique ou d’Amérique latine.

Revenant à la France, elle pose la question suivante : « Le PIB [NDLR : produit intérieur brut] est 2,4 fois plus important que dans les années 70, sommes-nous plus heureux ? » Sa réponse rappelle les crises traversées par le pays : réforme des retraites, fatigue psychique des Français, déficit public…

Les critiques fusent sur la politique actuelle du gouvernement, notamment sur la réforme des retraites. Les solutions préconisées par Nicolas Sarkozy sont « injustes » et « inacceptables » pour l’ancienne juge, qui fut chargée de dossiers politico-financiers comme l’affaire Elf. Elle dénonce d’une voix tranquille une méthode qui « manque de concertation », jugeant que « passer en force » sur cette question est « ni réaliste, ni responsable ».

« Si je suis élue… »

Les sacrifiés de cette réforme sont les ouvriers et les classes moyennes, d’après la candidate aux primaires organisées par Europe Écologie pour l’élection présidentielle. « Dix ans d’espérance de vie séparent les ouvriers et les cadres », rappelle-t-elle. Des écarts qui se retrouvent au moment des retraites des uns et des autres.

Pour Éva Joly, une partie d’une solution alternative est à chercher dans les niches fiscales accordées aux plus riches, la suppression du bouclier fiscal et les réductions d’impôts engagées depuis une dizaine d’années.

L’autre partie de la solution repose sur le personnel politique, bien qu’elle l’accuse « d’être coupé des réalités ». « En 1974, Nixon était président des États-Unis ; en 2010, Barack Obama est élu », relève-t-elle pour souligner avec ironie que le paysage politique français n’a guère changé durant cette même période. Ses analyses de crise se sont achevées sur sa proposition de « civiliser la vie politique et accepter la complexité du monde ».

Sailesh Gya

Europe Écologie – Le franc-parler d’Éva Joly fait mouche – L’Alsace.

Cet article, publié dans Corruption, Ecologie, Economie sociale, Engagement & citoyenneté, Europe, France, Militance, Mondialisation, Paradis fiscaux, Politique, Syndicalisme, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s