[France – Retraite] les mères porteuses de la République posent un carton rouge !

Retraite : les mères porteuses de la République posent un carton rouge !

Aujourd’hui les inégalités flagrantes et pérennes qui marquent le parcours professionnel et sociétal de toutes les mères en France sont dénoncées par de nombreuses associations, mais sont, à contrario, frappées d’invisibilité pour les instances, qui ne prennent pas la mesure des discriminations qui touchent les femmes, et plus particulièrement les mères.

Aujourd’hui, parmi les retraités qui touchent moins de 500 euros par mois, 83% sont des femmes.
Les femmes qui perçoivent une retraite touchent 60% du montant moyen de la retraite des hommes.
Pourtant les mères cotisent à plusieurs titres à la retraite : une belle natalité dont la France s’enorgueillit et travailleuses en plus, 85% des femmes de 25 à 49 ans travaillent professionnellement, elles cotisent donc directement au système de retraite. On ne compte pas la seconde journée de travail « domestique » qui passe comme « normal » aux yeux de beaucoup. Gratuite celle-là.

Rappelons enfin qu’en cas de divorce, (un couple sur 3 aujourd’hui), la mère qui a interrompu son activité professionnelle pour élever ses enfants se trouve pénalisée dans sa carrière et vis-à-vis de la retraite par rapport à son conjoint qui a poursuivi la sienne.

Réformons, reformons …

Après le tout récent partage des trimestres supplémentaires accordés aux mères au titre de la maternité, considéré comme un privilège indu, selon certains hommes, qui n’ont pas hésités à saisir les instances pour « discrimination », et obtenu satisfaction, le report de l’âge légal, mesure générale, de la reforme des retraites va induire des effets différenciés selon le sexe.

Les femmes, les mères vont payer cher, leur maternité, leur temps partiel, et leur précarité, une fois arrivées à la retraite.

Pour éviter que la réforme ait un impact disproportionné sur les femmes qui soit constitutif d’une discrimination indirecte, il est indispensable de construire des systèmes de compensation.

Avec la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité, nous souhaitons :

• La prise en compte des 100 meilleurs trimestres et non les 25 meilleures années pour la détermination du montant de la pension, ce qui correspond à la même durée de cotisation.

• L’ouverture du droit au versement de la pension de réversion au partenaire pacsé survivant.

• L’intégration des indemnités journalières versées pendant le congé maternité dans le calcul du montant de la pension.

Enfin nous sommes contre la proposition de réserver la possibilité d’obtenir la pension au taux plein à 65 ans aux seules mères de trois enfants, soit 130 000 mères sur les 17 millions que compte la France.

Pourquoi les seules mères de trois enfants ?

Qu’en est-il de celles qui ont eu deux enfants et dont la carrière a également été entravée ? Mais aussi les femmes seules avec un seul enfant dont on sait qu’elles sont surreprésentées parmi les bas salaires ? Le vrai critère, ce n’est pas le nombre d’enfants, c’est la précarité. Rappelons que les femmes, les mères, représentent 54% des personnes prisent en charge avec leurs enfants, par le secours catholique*, et que la pénalisation des temps partiels courts et des horaires atypiques constituent, en particulier pour les familles monoparentales, une catastrophe.

Nous sommes très vigilantes à ce que les droits des enfants, des mères et des femmes ne régressent pas. Dans une société ou on tente de minimiser leur travail dans la sphère familiale, et leur participation à la vie de la société. Nous souhaitons une réelle reconnaissance du rôle des mères, de leur place au sein de la famille et de la société. Un vrai changement sociologique doit prendre en considération le travail et le dévouement des mères.

(*Rapport 2009, « La pauvreté se féminise »).

————————————–
L’association SOS les MAMANS – http://www.soslesmamans.com

La Petition.be – Retraite : les mères porteuses de la République posent un carton rouge !.

Cet article a été publié dans Activisme & Dissidence, Engagement & citoyenneté, Féminisme et droits des femmes, France, Militance, Politique, Syndicalisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s