[Moyen-Orient – Diplomatie] la Tunisie refuse de normaliser ses relations avec Israël

La Tunisie refuse de normaliser ses relations avec Israël comme le lui demande Mitchell envoyé spécial américain (Wikileaks)

par Mohamed Hamzaoui, mardi 30 novembre 2010, 03:44

Paix au Moyen-Orient

3. (C) Le représentant Conaway a exhorté Abdallah ministre d’exploiter l’influence de la Tunisie avec les parties israéliennes et Palestiniennes pour promouvoir une solution pacifique durable au conflit. Abdallah a répondu que les progrès de la paix au Moyen Orient ont été arrêté par l’attitude « intransigeante » du gouvernement israélien. Il a indiqué que, lors de son récent entretien avec une délégation de l’American Jewish Committee, il a souligné la nécessité pour les israéliens de faire un geste pour que les négociations progressent. Abdallah était d’avis que la récente déclaration de l’Union européenne était une étape positive, mais qu’il était encore nécessaire de faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’i arrête les activités de colonisation et pour entamer des négociations. Abdallah a fait l’éloge du rôle de Mitchell l’envoyé spécial, mais dit que Tunisie ne peut pas accepter sa demande de normalisation des relations avec Israël dans le contexte actuel, que cela irait donc à l’encontre de l’opinion publique dans le monde arabe et en Tunisie en particulier. Abdallah a souligné, toutefois, sa confiance dans le Président Obama, Secrétaire Clinton et dans la vision du discours du Président du Caire et s’est engagé à utiliser les relations « privilégiées » de la Tunisie avec les Palestiniens pour appuyer le processus de paix.

Middle East Peace

—————–

3. (C) Rep. Conaway urged Minister Abdallah to leverage Tunisia’s influence with the Israeli and Palestinian sides to advocate a peaceful solution to the long-running conflict.

Abdallah replied that progress on Middle East peace was held back by the « intransigent » attitude of the Israeli government. He indicated that in his recent meeting with a delegation from the American Jewish Committee, he had underlined the need for the Israeli side to make a gesture to advance progress toward talks. Abdallah opined that the recent European Union declaration was a positive step, but that it was still necessary to push the Israeli government to stop settlement activity and to begin negotiations. Abdallah praised the role of Special Envoy Mitchell but said that Tunisia could not agree to his request to normalize relations with Israel in the current context, as doing so would go against public opinion in the Arab world and in Tunisia itself. Abdallah stressed, however, his confidence in President Obama, Secretary Clinton, and in the vision of the President’s Cairo speech, and pledged to use Tunisia’s « privileged » relationship with the Palestinians to support the peace process.

Cet article, publié dans Afrique Maghreb, Centralisme démocratique, Militance, Nouvel Ordre Mondial, Observatoire des Dictatures, Politique, Tunisie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s