[Cultures de l’imaginaire] Jeunesse : Krotokus Ier, Roi des animaux

Les contrôles approchent ou sont déjà faits…Les vacances sont bientôt là.
Des auteurs comme Caryl Férey proposent à nos enfants de rêver avec des histoires invraisemblables mais tellement drôles.
Mais attention  ! vous pouvez aussi faire comme moi : j’ai lu les premières pages et dégusté le livre avant de l’offrir…
Quel régal !
Agoravox est-il preneur ?
On ne parle pas de Sarko ici…quoique !

« Krotokus IerRoi des animaux »

livre-fable écrit par Caryl Férey

éditions Pocket Jeunesse

Conte fantastique ( le double sens étant de mise)

Le « héros » de cette fable est un lion, le bien nommé : sa « saignerie » par son perfide

valet : l’incontournable singe.

Qu’il est difficile de garder le pouvoir quand tout un peuple nous déteste !

Certains y arrivent encore !

Ce souverain n’est pas petit, il est grand, fort mais pour éviter de perdre sa place à la suite d’élections démocratiques, il lui faut un subterfuge….

L’idée géniale lui vient du singe qui lui conseille de marier son fils à la princesse des Danaïdes :

un magnifique papillon….

Comme l’héritier ne recherche pas le pouvoir et préfère l’oisiveté, il suffira à son père d’organiser une grande cérémonie pour présenter le futur roi avant la treizième lune…tout en gardant tout le pouvoir.

Le lecteur nage ici dans le merveilleux…Vouloir marier un fauve à un insecte !

Très vite, l’histoire nous captive et nous entraîne à la recherche de cette fiancée enlevée par des hyènes-pirates.

Le navire royal commandé par un renard végétarien qui aime la chaleur du corps des poules va dériver sur des iles où de curieuses surprises et déconvenues attendent les voyageurs….

Même la vache Pâquerette, valet aimé du papillon est du voyage.

Ce livre s’adresse à un lectorat jeune de 9 à 99 ans, ce qui n’empêche pas l’auteur à faire des clins d’œil à l’actualité.

Krotokus premier et son équipage vont être expulsés assez brutalement par un tyrannosaure qui n’y va pas à quatre chemins :

«  Nous de nous mélangeons pas, nous ! Contra le lézard comme si c’était un motif de fierté. Nous restons entre nous, purs, afin de perpétuer la seule race qui vaille : la nôtre ! Nous ne voulons pas de vous, de vos différences, de votre culture,de vos coutumes…. »

J’ai passé un très agréable moment avec cette histoire fantastique…N’hésitez pas à être du voyage !

Jean-François Chalot

CHALOT – AgoraVox le média citoyen.

Cet article a été publié dans Art de vivre & Qualité de vie, Culture et Patrimoine, Cultures de l'imaginaire, Famille Education, Humour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s