[France – Colonialisme] Toussaint Louverture, le libérateur franc-maçon d’Haïti – videos.arte.tv

Né esclave, Toussaint Louverture est affranchi par son maître. Devenu libre, il devient propriétaire et a de quoi vivre. Mais il met tout en jeu pour prendre la tête d’une armée d’esclaves. Il tient tête douze ans durant aux Français, aux Anglais et aux Espagnols. En 1794, une délégation haïtienne multiraciale se rend en France et plaide devant l’Assemblée nationale la cause de son peuple. Il est alors décidé d’abolir l’esclavage dans l’ensemble des colonies. En 1801, Toussaint Louverture proclame une Constitution autonomiste. Mais l’intervention des troupes françaises aura raison de lui et il sera exilé en France où il mourra en 1803.
À travers des scènes reconstituées, des interviews d’historiens et d’écrivains, une évocation puissante du parcours d’un homme hors du commun.

(Etats-Unis, 2009, 52mn) ARTE F – Date de première diffusion: Hier, 20h43

Date(s) de rediffusion: Mercredi, 12. janvier 2011, 10h25 -n Lundi, 24. janvier 2011, 05h00

Toussaint Louverture, le libérateur d’Haïti – videos.arte.tv.

…..DANS la MACONNERIE HAITIENNE. Très chers Frères et Soeurs en vos grades et qualités A tous les Soeurs et Frères épris de l’esprit de la suprême perfection, salut entre le Compas et l’Equerre.

Tout dans la nature s’accomplit sans intervention particulière. Les feuilles tombent en automne, la neige et le froid annoncent l’hiver; puis s’épanouit avec les fleurs et la verdure le printemps. Un peu plus tard, les jours s’allongent, c’est l’été et tout cela s’accomplit en son temps et dans l’espace voulut par son Architecte.

Contrairement à d’autres institutions ou l’adepte est tenu par la main et guidé à travers des études progressives preparées par un groupe d’initiés plus avancés, la Franc-Maçonnerie, comme la nature, est une institution libre et progressiste et ses enseignements ne sont acquis qu’avec le temps, la patience et la perseverance.

Dieu créa l’homme à son image. Il créa l’homme et la femme et leur donna le pouvoir sur toutes autres créatures qui peuplent la terre. II les créa libres et maitres d’eux-mêmes et leur donna le pouvoir de dominer sur toute la nature; mais ne les créa pas pour qu’ils bouleversent sa création. Cette LIBERTE initiale préconisée par la Franc-Maçonnerie est abusée par des pratiques non traditionnelles par bon nombre de Soeurs et Frères et, ainsi vécu cette LIBERTE peut constituer un probleme car à travers ces abus ce qu’ils piétinent ce qu’il y a de plus precieux et de plus cher dans notre univers.

Le but principal de la Maçonnerie est de former ses adeptes au moyen d’un enseignement particulier. L’idéal Maçonnique est la formation permanente d’hommes et de femmes de bien; partisans de la paix universelle nécessitant un langage symbolique universel comprit en tout endroit du globe. L’idéal Maçonnique, c’est aussi l’égalité créée par des coeurs charitables prêts à tendre la main à ceux qui souffrent.

Ne soyons pas des profanes en tablier. Ne nous laissons pas mener comme des aveugles par l’ignorance. Les causes majeures de tous revers et faux pas dans une organisation viennent de l’ignorance de l’histoire et du mépris de la tradition.

Celle qui s’adresse à vous aujourd’hui est une amante de la Franc-Maçonnerie, de l’idéal de philantropie et de charité; et une militante dans les efforts de restauration de la Franc-Maçonnerie Haïtienne dans ses puissances traditionnelles méconnues aujourd’hui dans nos loges. Que le sage écoute afin d’augmenter son savoir. Que celui qui a de l’intelligence acquiert de l’habilité; Que celui qui veut percer les mystères des sages rende son oreille attentive à la sagesse, qu’il incline son coeur à l’intelligence; qu’il la poursuive comme un trésor afin que s’acroit à ses yeux les mystères du créateur et de sa créature.

Pour mieux comprendre le developpement et l’expansion de la Maçonnerie Haitienne faisons un peu dhistoire. La Franc- Maçonnerie a existé du temps de La colonie et son histoire peut-être divisée en deux parties: avant et après l’indépendance. La Franc-Maçonnerie d’avant 1789 connu un tres vif succes à Saint-Domingue. Bon nombre de Loges furent créées dans cette partie de l’ile et on pouvait compter en son sein la Maçonnerie bleue ou symbolique, la Maçonnerie des hauts grades, la Patente Morin, le Rite Ecossais Ancien et Accepté et la Maçonnerie des Elus Cohen constituée par Martines de Pasqually. Je prendrais pour hypothèse que c’est de la Maçonnerie des Elus Cohens implantée dans la colonie par Martinez de Pasqually que la Maçonnerie haitienne détient son coté du mysticisme spirituel.

Parmi ces Loges, on pouvait compter quatre Loges au Cap-Français, dont la premiere fut crée en 1749; une à l’Orient de Cavaillon, quatre à l’Orient de Font­des-Nègres; deux à l’Orient de Fort-Dauphin; une à l’Orient de Jacmel, une à l’Orient de Jérémie; une à l’Orient de Léogane, deux à l’Orient de Petit-Goave; une à l’Orient de Petit-Trou de Nippes; cinq à l’Orient de Port-au-Prince et une à l’Orient de Saint-Marc créé en même temps que celle du Cap. Donc, la Franc- Maçonnerie de Saint-Domingue avec sa Grande Loge ProvincLale a fait preuve d’une certaine activité quand éclatèrent les sanglantes luttes pour l’indépendance et la fin de l’esclavage. Luttes que les colons pensaient pouvoir freiner en déportant et en emprisonnant traitreusement Toussaint Louverture qui fut lui aussi un Maçon initié par eux. Les Loges françaises disparurent et plusieurs des ateliers de la Grande Loge ProvincLale se réorganisèrent aux Etats-Unis dans des villes telles que New York, Boston et la Nouvelle Orleans.

Malgré le depart des français, la Franc-Maçonnerie fut restituée par les Maçons qu’ils avaient créés parmi les hommes de couleur. A la mort de Jean-Jacques ler dans la partie Nord de l’lIe dirigée par le roi Henri ler, le Frère d’Abernay constitua vers 1810 des ateliers des Hauts grades. Dans celle dirigée par Pétion, plusieurs loges françaises se constituèrent et demandèrent au Frère Théodore Trinchet, charge d’une mission diplomatique à Londres en 1809, d’obtenir pour elles le patronage de la Grande Loge Unie d’Angleterre. Une Grande Loge ProvincLale anglaise se constitua sous la direction du Frère John Le Goff, et ce dernier introduit en 1811 l’Ordre de Rose Croix de Heredom de la Palestine et le Rite d’York.[…]

Source : http://www.publitel.com/fmh/mc_haitienne.htm

Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, Centralisme démocratique, criminalisation du militantisme, Culture et Patrimoine, Ethique, franc-maçonnerie, France, Humanisme, Militance, Mondialisation, Pratique et Tutoriels, Spiritualité & Traditions, Veille antifasciste, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour [France – Colonialisme] Toussaint Louverture, le libérateur franc-maçon d’Haïti – videos.arte.tv

  1. Armanjac dit :

    « … Ouvrir ses yeux sur les mystères… » à la Toussaint…Peut être l’ouverture!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s