[Observatoire des dictatures] Profession : Femme de dictateur | Slate

Voler de l’or comme Leila Trabelsi, appeler aux meurtres des partisans de Ouattara comme Simone Gbagbo ou trafiquer des diamants comme Grace Mugabe, les épouses de dictateurs jouent souvent un rôle central dans la vie économique et politique de leur pays.

Femme de dictateur | Slate.

Cet article a été publié dans Activisme & Dissidence, Afrique Maghreb, Algérie, Asie, Bielorussie, Centralisme démocratique, Chine, Egypte, Ethique, France, Indonésie, Justice & Droits de l'Homme, Libye, Militance, Mondialisation, Nouvel Ordre Mondial, Observatoire des Dictatures, Paradis fiscaux, Pétrole Plastique, Syndicalisme, Thaïlande, Tunisie, Veille antifasciste. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s