[France – Banksters] Première mise en examen dans l’affaire Omnium – Toulouse : Ladépêche.fr

Après trois ans d'enquête et l'ouverture d'une information judiciaire pour escroquerie, le groupe toulousain Omnium finance est en pleine zone de turbulences…/Photo DDM, archives, D.B.
Après trois ans d’enquête et l’ouverture d’une information judiciaire pour escroquerie, le groupe toulousain Omnium finance est en pleine zone de turbulences…/Photo DDM, archives, D.B.

Un cadre du groupe toulousain Omnium, ancien directeur général d’Omnium courtage, a été mis en examen mardi pour « faux et usage de faux. » Des conseillers auraient vendu des assurances-vie avec des attestations non conformes.

Après trois ans d’enquête et l’ouverture d’une information judiciaire contre X pour escroquerie, le groupe toulousain Omnium finance traverse une zone de turbulences. Pour la première fois, un cadre de ce groupe spécialisé dans la défiscalisation immobilière et les placements financiers vient d’être mis en examen pour « faux et usage de faux ». Mardi, l’ancien directeur général d’Omnium courtage, une filiale du groupe, a été entendu par le juge d’instruction en charge du dossier, Philippe Guichard. La justice soupçonne ce haut responsable chez Omnium d’avoir produit, entre 2005 et 2008, des livrets de stage non valides auprès de nombreux mandataires du groupe chargés de vendre des assurances-vie et des produits de placement. Une activité rigoureusement encadrée. Elle prévoit, notamment, des heures de formation de stage donnant droit au statut très réglementé de conseiller en investissement financier. C’est sur la base de ces supposées fausses attestations que des dizaines de conseillers ont démarché et vendu des assurances-vie à leur entourage. Selon Claudy Giroz, ancienne mandataire qui a dénoncé les agissements du groupe, il y aurait eu près de « 4 000 fausses formations ayant entraîné 4 000 conseillers incompétents. »

De son côté, la direction du groupe Omnium relativise cette première décision judiciaire. Elle fait remarquer que cette procédure « n’a fait l’objet d’aucune plainte de la part de l’organisme pour le registre des intermédiaires en assurance. » Mais ces supposées fausses attestations ne constituent qu’un volet secondaire de l’enquête pour escroquerie. Fin 2007, des baux antidatés et falsifiés sont découverts chez Omnium. Ces documents, au cœur de l’affaire, ont-ils été sciemment rédigés par des responsables d’Omnium pour permettre à leurs investisseurs, propriétaires d’un logement neuf destiné à location, de bénéficier des avantages fiscaux prévus par les lois Robien et Scellier ? Dans ce contexte, la justice soupçonne une arnaque à l’assurance sur certains contrats d’assurance loyers impayés souscrits au Gan.

Prochainement, d’autres cadres et hauts responsables d’Omnium Finance doivent eux aussi être entendus par le juge Guichard. La mise en examen d’un de leur collaborateur va-t-elle déclencher des poursuites en cascade ?

Première mise en examen dans l’affaire Omnium – Toulouse : Ladépêche.fr.

Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, Corruption, France, Journal des bonnes nouvelles, Justice & Droits de l'Homme, Logement, Militance, Paradis fiscaux, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s