[Mondialisation – Nucléaire] Le drame nucléaire japonais par un expert des questions nucléaires

Le nord du Japon, pays avancé et vitrine des technologies modernes, vaquait le 11 mars dernier à ses occupations habituelles ; en un instant, il a basculé dans le cauchemar. Des morts par milliers, des villes rasées, des infrastructures détruites furent les images qui tournèrent en boucle dans les actualités. On admira le sang-froid et la dignité d’un peuple que son histoire a habitué aux cataclysmes ; on a aussi remarqué, et peut-être envié, l’efficacité des organisations de crise que l’Etat y a mises en place.

Normalement, d’un cauchemar, on se réveille et la vie reprend ses droits. Mais cinq jours se sont passés et les mauvaises nouvelles s’empilent : la terre continue à trembler, le froid et neige s’abattent sur la région et, surtout, plusieurs réacteurs nucléaires semblent hors de tout contrôle, rejetant des bouffées de radioactivité dans l’environnement.

Le Japon est un pays où les tremblements de terre sont très fréquents ; il a aussi l’expérience des tsunamis. Les centrales nucléaires japonaises y sont donc conçues pour faire face à ce type de situation.

Dès lors, par quels mécanismes a-t’on pu arriver à une telle situation ?

 

La suite de l’article est à lire ici :

Portail – Gate.

Cet article a été publié dans Activisme & Dissidence, ANDRA, AREVA, Asie, Capitalisme Multinationales Banksters, Ecologie, Energies & technologies, Japon, Militance, Mondialisation, Multinationales, Nucléaire, Pollution, Sciences sans conscience. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s