[France – Ecologie] Eva Joly décoche ses premières flèches contre Nicolas Hulot – LeMonde.fr

La députée européenne d'Europe Ecologie-Les Verts, Eva Joly, lors d'une conférence de presse à Marseille, le 22 novembre.

La députée européenne d’Europe Ecologie-Les Verts, Eva Joly, lors d’une conférence de presse à Marseille, le 22 novembre.AFP/GERARD JULIEN

Il n’aura pas fallu 24 heures aux deux candidats écologistes potentiels pour échanger leurs premières amabilités. Au lendemain de l’annonce par Nicolas Hulot de sa candidature, Eva Joly (Europe Ecologie-Les Verts, EELV) a répliqué par une série de piques.

Questionnée sur ce qui les différencie, l’ex-juge d’instruction a renvoyé Nicolas Hulot à son parcours. « Il y a les intérêts des multinationales qui ne sont pas l’intérêt des citoyens, moi je pense que je représente très clairement ceux-là ». Une allusion, en creux, au passé de l’animateur sur TF1, dont l’émission, « Ushuaïa », était sponsorisée par de grands groupes industriels. « C’est peut-être une ligne de clivage que les débats entre nous permettraient de mettre en valeur », estime Eva Joly.

Autre attaque contre son concurrent potentiel : l’accusation d’être trop dans le consensus. « Moi je sais que l’écologie n’est pas consensuelle, qu’EDF et Areva ne sont pas des entreprises écologiques et qu’elles ont des intérêts particuliers qui ne sont pas l’intérêt général », a jugé la candidate. Là encore, une allusion aux soutiens industriels de Nicolas Hulot, dont la fondation est parrainée – entre autres – par EDF.

« UNE CERTAINE AMBIGUÏTÉ »

Eva Joly a toutefois réfuté l’idée que Hulot serait « l’otage » de ces grands groupes : « Il a sa liberté de penser, mais je dis que l’écologie n’est pas consensuelle. » De même, elle juge que l’animateur est « clairement engagé écologie » et ne joue pas le rôle de « sous-marin du chef de l’Etat », même si elle aimerait qu’il condamne « plus clairement » sa politique.

Sur le fond, Eva Joly a également regretté que son concurrent potentiel entretienne le flou sur sa volonté ou non d’être candidat à la primaire écologiste. « Est-ce qu’il a l’intention de venir dans les primaires d’EELV ? Est-ce qu’il se présentera avec nous ? », s’est-elle demandée, dénonçant une « certaine ambiguïté ». Enfin, elle lui reproche de ne pas avoir « dit un mot du nucléaire » lors de sa déclaration de candidature.

Eva Joly décoche ses premières flèches contre Nicolas Hulot – LeMonde.fr.

Publicités
Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, ANDRA, AREVA, Capitalisme Multinationales Banksters, Centralisme démocratique, Ecologie, EDF-GDF Suez, Energies & technologies, Engagement & citoyenneté, Ethique, France, France Sarkozyste, Militance, Multinationales, Nucléaire, Politique, Pollution, Protection animale, Scandinavie, Sciences sans conscience, Syndicalisme, Tutoriels militants, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s