[Europe – Veille antifasciste] L’extrême droite autrichienne exclut un député qui a relativisé les attaques d’Oslo – LeMonde.fr

Le dirigeant du parti d'extrême droite FPÖ, Heinz-Christian Strache, le 26 septembre 2008.

Le dirigeant du parti d’extrême droite FPÖ, Heinz-Christian Strache, le 26 septembre 2008.AP/Ronald Zak

 

La tuerie perpétrée en Norvège par Anders Behring Breivik, un « fondamentaliste chrétien » qui affichait sur Internet son islamophobie et son antimarxisme, sème le trouble dans les rangs des partis d’extrême droite européens.

Après la suspension par le Front national français d’un de ses candidats aux cantonales qui avait qualifié Anders Behring Breivik de « premier défenseur de l’Occident » sur son blog baptisé « La valise ou le cercueil« , c’est au tour du parti d’extrême droite autrichien FPÖ d’exclure un député. Ce dernier est accusé d’avoir relativisé les attaques meurtrières en Norvège en soulignant le nombre d’attentats commis par des islamistes en Europe.

 

Heinz-Christian Strache, leader du FPÖ (2e plan), à côté de Marine Le Pen, le 8 juin 2011, à Strasbourg.

Heinz-Christian Strache, leader du FPÖ (2e plan), à côté de Marine Le Pen, le 8 juin 2011, à Strasbourg.AFP/FREDERICK FLORIN

« Le député Werner Königshofer est exclu avec effet immédiat du FPÖ et du groupe parlementaire FPÖ. Il reçoit un carton rouge pour son comportement portant atteinte au parti », a déclaré le chef du parti Heinz-Christian Strache, cité dans un communiqué.

Sur sa page Facebook, Werner Königshofer, 58 ans, s’était indigné d’un éditorial critique sur le « danger » représenté par l’extrême droite après le carnage d’Oslo : « De ce monsieur distingué (l’éditorialiste) on n’a rien entendu jusqu’à présent sur le danger islamiste, bien qu’il ait frappé déjà mille fois plus en Europe. » Cette saillie avait été accompagnée de nombreux commentaires islamophobes signés par d’autres internautes.

L’exclusion de M. Königshofer permet également à Heinz-Christian Strache, qui vise la Chancellerie aux prochaines législatives et veut changer l’image de sa formation, de se débarrasser d’un élément lié à la mouvance néo-nazie. Il y a quelques semaines, un tribunal avait établi que l’élu entretenait des contacts avec le principal site Internet de cette mouvance en Autriche.

Depuis l’arrestation d’Anders Behring Breivik, vendredi 22 juillet, les partis d’extrême droite européens condamnent à l’unisson le double attentat meurtier d’Oslo. De plus en plus intégrés au système politique européen, tous redoutent un amalgame entre leurs programmes et les principes au nom desquels aurait agi le Norvégien de 32 ans.

L’extrême droite autrichienne exclut un député qui a relativisé les attaques d’Oslo – LeMonde.fr.

Publicités
Cet article, publié dans Activisme & Dissidence, Europe, France, France Sarkozyste, Militance, Veille antifasciste, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s