[Consommation responsable] Max Havelaar contre la liberté de la presse vs Christian Jacquiau

Procès en appel

L’audience de plaidoirie se tiendra
le mercredi 19 octobre prochain à 13h30
devant la Cour d’Appel de Paris.
Venez nombreux !
Pour en savoir plus, voir page « Nouvelles ».

 

 

L’association Max Havelaar France a assigné Christian Jacquiau, économiste, journaliste et écrivain (Les coulisses de la grande distribution, 2000 – Les coulisses du commerce équitable, 2006), pour diffamation suite à la publication d’un article titré « Commerce équitable : un attrape-bobo ? » publié dans l’Echo des savanes en juin 2008.

Dans cette interview Daniel Audion, qui se révélera être la fausse identité derrière laquelle s’est dissimulé un faux journaliste se présentant lui-même comme imposteur professionnel, prête à Christian Jacquiau des propos (« Max Havelaar fait travailler des quasi esclaves ») qu’il n’a jamais tenus. Ni dans ses livres, ni lors des nombreuses interviews qu’il a accordées sur le sujet, ni lors de ses nombreuses conférences, débats ou forums auxquels il a participé.

Max Havelaar a obtenu sa condamnation le 21 juin 2010.

Homme de convictions, de débats, de dialogue et de liberté, Christian Jacquiau a décidé de faire appel, car il n’est pas question pour lui d’accepter une sentence rendue dans un tel contexte.

Mais faire appel coûte financièrement très cher face aux moyens dont dispose l’association Max Havelaar France, dotée ces dernières années par l’État français de très confortables subventions.

En appel, Max Havelaar France demande au Tribunal de confirmer la condamnation de Christian Jacquiau et de le débouter de toutes ses demandes. Comme en première instance, Max Havelaar France lui réclame 100 000 € de dommages et intérêts, des publications, des frais de justice… auxquels l’association de commerce équitable ajoute une demande de condamnation aux entiers dépens de la première instance et de l’appel.

En tout, Christian Jacquiau risque actuellement d’avoir à débourser près de 150 000 € , frais d’avocats compris !


UN COMBAT POUR LA LIBERTÉ D’INFORMER

Sur son site Christian Jacquiau explique sa motivation à mener ce combat jusqu’au bout :

« On sait comment la rumeur, le discrédit, l’intimidation, la pression financière alimentent l’auto-censure, la plus efficace des censures. Les sommes astronomiques qui me sont réclamées, l’exécution provisoire exigée aujourd’hui par Max Havelaar sont autant d’arguments qui auraient pu m’amener à jeter l’éponge.

Je suis prêt à débattre, à répondre de mon livre, de son contenu, à expliquer, à justifier, à commenter, à argumenter, à reconnaître la moindre erreur si quelqu’un me démontre qu’il en contient une, mais je n’accepterai jamais d’être condamné dans un tel contexte, reposant sur une interview totalement bidonnée.

Condamné au moment même où des journalistes sont cloués au pilori et se font traiter de « trotsko-fascistes » pour avoir déplu aux puissants en tentant d’exercer leur métier tout simplement, je mènerai jusqu’au bout ce combat pour la liberté de la presse, la libre expression des individus, contre la censure des puissants et du pouvoir de l’argent, pour le droit à l’information des citoyens et à la critique ».


CRÉATION D’UN COMITÉ DE SOUTIEN

Nous connaissons Christian Jacquiau. Durant ces dernières années, nombre d’entre nous ont travaillé avec lui après la parution de ses deux livres, au cours de nombreuses interventions publiques, dans le cadre de l’éducation populaire notamment.

Christian Jacquiau n’a jamais tenu de propos calomnieux.

Scandalisés par le déroulement de cette affaire, nous avons constitué un « Comité de soutien à Christian Jacquiau » afin de diffuser l’information, susciter le maximum de signatures et de soutiens et de demander l’arrêt immédiat des poursuites de la part de Max Havelaar.

Nous agirons sans relâche jusqu’à ce que la vérité soit établie et que soit reconnue la probité de Christian Jacquiau.

Le Comité de soutien.


 

Pour soutenir Christian Jacquiau :

-> Vous pouvez rejoindre le Comité de soutien et signer ici la pétition qui réclame l’abandon des poursuites de Max Havelaar France contre Christian Jacquiau.

-> Vous pouvez contribuer aux dépenses juridiques engagées par Christian Jacquiau en envoyant un chèque au Comité de soutien. Instructions à télécharger ici.


Parmi les premiers signataires :

Lucy AMADO (boutique de commerce équitable TierraUna), Philippe AMBLARD (écrivain), Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, Emmanuel ANTOINE (Minga), Daniel BACHET (professeur de sociologie), BARISI (socio-économiste), Pierre BERLAN (chercheur INRA), Aurélien BERNIER (chercheur, auteur), Agnès BERTRAND (philosophe, auteure), Michel BESSON (co-fondateur de Minga, commerçant alternatif pour une économie équitable), Michel BOGÉ (président des ConsomActeurs Associés), Eric BOUTARIN (réalisateur), José BOVÉ (député européen), Marie BOVÉ (Conseillère régionale Aquitaine), groupe CafeZ Liège, Gustavo CARFAGNINI (TierraUna), Odile CHADEBECH (ancienne résistante), Catherine CHALOM (Biocoop), Lilian CEBALLOS (écologue, LCDLT), Gabriel COLLETIS (professeur de Sciences économiques, Université de Toulouse), Guy COSSON (Experts-comptables sans frontière), Thomas COUTROT (économiste), Jean-Claude DECOURT (réalisateur), Jérôme DEHONDT (responsable associatif, MIRAMAP), Agnès DENIS (réalisatrice), Philippe DERUDDER (économiste, auteur), Michèle DESSENNE (M’PEP, ancienne vice-présidente d’Attac, scop INCIDENCES), Évelyne DOURILLE-FEER (économiste, japonologue, auteure), Romain DUFAYARD (écrivain), François DUFOUR (ancien porte-parole de la Confédération Paysanne, vice-président du Conseil Régional de Basse-Normandie), EcoRev’ (revue critique d’écologie politique), Armand FARRACHI (écrivain, militant écologiste, fondateur de la convention Vie et Nature pour une écologie radicale), Anne-Marie FAUCON (responsable Cinémas UTOPIA), Yann FIÉVET (professeur de Sciences Économiques et Sociales, président d’Action Consommation, auteur), Patricia FRIDMANN (coordinatrice association Primevère), Pascal FRISSANT (vigneron, Confédération paysanne), Jean GADREY (économiste), Véronique GALLAIS (co-fondatrice d’Action Consommation, membre du conseil scientifique d’Attac), Jean-Pierre GARNIER (sociologue, CNRS), Michel GUERIN VON EICKERN (écrivain), Christian GUYONVARC’H (conseiller régional de Bretagne), André-Jacques HOLBECQ (économiste), Raoul JACQUIN-PORRETAZ (paysan, Kokopelli), Stéphane JEHANNO (chercheur), Raoul Marc JENNAR (consultant en relations internationales, auteur), Francis JOBKEN (sociologue), Guy KASTLER (délégué général du Réseau semences paysannes, chargé de mission pour Nature et Progrès, membre de la Confédération paysanne et de la commission Biodiversité de Via Campesina), Nadine LAUVERJAT (chargée de mission Mouvement pour les droits et le respect des générations futures, MDRGF), Mbaireh LISETTE (président de Andines), Hervé LE GAL (activiste du commerce équitable, Ingalañ), Stéphane LHOMME (président de l’Observatoire du nucléaire), Anne LOTHORE (agronome), René LOUAIL (paysan, membre de la Confédération Paysanne, conseiller régional de Bretagne), Paul MAGNAN (EquiTable Salonaise), Marc MANGENOT (économiste), Béa MÉSINI (chercheur CNRS, auteure), Serge MULLER (les Amis de la Confédération Paysanne), association MUT VITZ 34, Nature & Progrès IdF, Francine PALISSON (M’PEP), Pascal PAVIE (Nature & Progrès), Gilles PERRET (réalisateur), Denys PININGRE (cinéaste documentariste), Radio Ici & Maintenant (95.2), Christian ROQUEIROL (Confédération Paysanne), William SACHER (Universitaire, auteur), Geneviève SAVIGNY (Confédération Paysanne), Jean-Louis SOUNES (Attac France), Christian SUNT (Mouvement des Objecteurs de Croissance), Bernard TEPER (UFAL), Jacques TESTART (chercheur), Jean-Yves TORRE (maraîcher bio et artisan du cuir en Corse, membre de Via Campagnola, Kokopelli, RESF, du collectif corse antiraciste Ava Bastaet de I Fratelli di a strada, d’Utopia Diriti Paisanu (Droits Paysans)), Jean-Pierre VANDEMOÈRE (écrivain), Christian VELOT (enseignant-chercheur Université Paris-Sud), Olivia ZEMOR (librairie Résistances)…

et déjà de nombreux journalistes :

Alexandre (Radio Ici & Maintenant), Yvan AUMONT, Philippe BAQUÉ, Michel BERNARD, Pierrick BOURGAULT, Elodie BRALIA, Thierry BRUN, Danyelle BUZY-ZOIA, Paul DURAND, Serge GARDE, Yves GARRIC, Bertrand GOBIN, Alain GOGUEY, Clara GUIOMAR, Ian HAMEL, Noriko HANYU, Thierry JACCAUD, Bernard LANGLOIS, Esteban MONTOYA, Christophe NOISETTE, Daniel PETITCUENOT, Nelly PEGEAULT, Denis RECOQUILLON, Bertrand RENOUVIN, François RUFFIN, Caroline SÉDRATI-DINET, Nicolas SÉNÉ, Alain SHALABI, Marie-Claude TESTEMALE, Esther VIVAS…

Source : Comité de soutien à Christian Jacquiau.

Cet article a été publié dans Activisme & Dissidence, Agriculture Biodiversité, Alimentation Santé, Art de vivre & Qualité de vie, Arts de la Table, Capitalisme Multinationales Banksters, Consommation responsable, criminalisation du militantisme, Ecologie, Ecologie politique, Economie sociale, Engagement & citoyenneté, Ethique, Europe, France, Justice & Droits de l'Homme, Liberté de la Presse, Militance, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s