[France Sarkozyste] Karachi : Sarkozy nommément cité par le frère d’Akim Rouichi – AgoraVox le média citoyen

Sarkozy a voulu faire croire aux Français qu’il n’était cité nulle part dans l’enquête sur l’attentat de Karachi et des rétro-pots-de-vin. Ce n’est pas là son moindre mensonge outre le fait que cela voudrait dire qu’il ait eu accès au dossier et, comme il n’est pas partie prenante, il ne peut y avoir droit. Or c’était évidemment faux puisque la police luxembourgeoise l’a cité et qu’il apparaît dans les carnets d’Assayas sous les initiales NS et qu’il a reçu des courriers de Jean Marie Boivin réclamant 8 millions d’euros à l’Etat français, millions qui lui auraient été versés. Cette fois-ci, à propos d’une tirelire, c’est le frère du suicidé (?) Akim Riouchi, François, qui le déclare à Médiapart. Il faut noter le silence de plomb des media français qui se taisent quand il s’agit de Nicolas Sarkozy alors qu’ils jouent aux fiers-à-bras pour les seconds couteaux. Ils ne réagissent que quand d’autres ont pris les risques et que lorsque la justice a mis en examen l’un ou l’autre des proches de Sarkozy. On serait aux USA il y a belle lurette que Sarko l’Américain aurait eu à ses mollets une myriades de journalistes d’investigations et lors de ses conférences de presse, ils ne seraient pas aplatis devant les mensonges éhontés de Sarkozy comme Pernault et Calvi qui en ont laissé passer de très nombreux patents.

François Rouichi a été interrogé par la police le 13 octobre dernier il a préféré se taire (fermer sa gueule) Médiapart : « J’avais peur, glisse-t-il. Cela fait quinze ans que quand on parle de cette histoire, on nous prend pour des fous ou des menteurs. Aujourd’hui il faut que je le dise. Devant les policiers, j’avais peur de citer quelqu’un qui est peut-être au-dessus de tout. Mais je dois le faire pour mon frère et pour que cette personne (Nicolas Sarkozy, ndlr) sache que quelqu’un sait. »

De fait la police luxembourgeoise a découvert que la société Heine avait pu se constituer grâce à Nicolas Sarkozy alors ministre du budget de Balladur à l’époque. Nicolas Bazire était aussi concerné. On a aussi découvert que la société qui permettait les transferts de fonds était une certaine société Clearstream.

Akim Rouichi aurait été commandité par des chiraquiens pour surveiller des balladuriens notamment Donnedieu de Vabres (de qui curieusement la justice se désintéresse), Léotard. Il aurait enregistré des conversations entre Pasqua et Léotard, des conversations parlant de commissions (et même de guerre de commissions), de ventes de missiles à l’Iran en plein embargo. De ces enregistrements, il n’y a pas que le frère comme témoin. Il y a également un certain Jean-Charles Brisard, et avec lui aussi, un témoin, qui a entendu ces enregistrements et en a fait une note (« J’ai reçu à sa demande il y a quelques jours une personne dénommée Akim Rouichi (…). Celui-ci nous a présenté un ordinateur contenant des enregistrements sonores de conversations téléphoniques interceptées. Ces enregistrements concernaient notamment MM. François Léotard et Renaud Donnedieu de Vabres, ainsi que plusieurs dirigeants d’entreprises d’armement ») (copie jointe ici à partir du Point). Et Bazire plus honnête que Woerth, selon Sarkozy, ne se souvient pas de cette note pourtant primordiale.

Voici ce que dit François Rouichi de Sarkozy : Puis il lâche ce qui pourrait ressembler à une bombe, si ces allégations venaient à être confirmées. « C’est là que mon frère a évoqué, alors qu’il était au téléphone avec une de ses sources aux RG, un homme qu’il appelait “l’autre de Neuilly”, avec un nom à consonance étrangère qui venait de l’Est. Je pensais à un nom polonais. Puis il a cité son nom. Il l’a cité au moment où il a eu entre les mains ce document sur une société au Luxembourg, qu’il appelait “la tirelire” », confie François Rouichi. M. Rouichi avoue qu’il ne savait pas à l’époque qui était Nicolas Sarkozy. Les choses, depuis, ont changé…

« Le document comportait un texte et un chiffrage, cela apparaissait comme une sorte de compte bancaire. Mon frère l’appelait “la tirelire ». L’“autre de Neuilly” était dedans, d’après mon frère », assure François Rouichi, qui ne sait pas si Nicolas Sarkozy a fait partie des personnalités écoutées. Aucun élément matériel ne vient aujourd’hui corroborer ce témoignage, les enquêteurs recherchant les écoutes pirates réalisées en 1995.

Lors de son intervention télévisée, Nicolas Sarkozy a atteint un des sommets du cynisme. Il a tenu deux arguments dans cette affaire. Le premier qui est d’un sophisme à toute épreuve. En gros s’il s’était passé quelque chose de répréhensible, depuis quinze ans on le saurait (Ca fait bientôt 17 ans. Est-ce que vous imaginez que s’il y avait quoi que ce soit à reprocher à M. Balladur, on ne l’aurait pas trouvé ?). Il veut nous faire croire que le temps est un révélateur et jamais un tombeau. Or il se trouve que c’est bien l’année dernière soit 15 ans après la campagne de Balladur que l’affreux Dumas a révélé que les comptes de campagne de Balladur auraient dû être rejetés. Et personne durant ces quinze ans (enfin non personne, les tricheurs eux le savaient) n’a eu vent de ce fait. Cette preuve aveuglante que les deux toutous télévisuels ont été incapables d’envoyer à Nicolas Sarkozy. Cet argument a déjà servi. Mais pis, si c’est possible, il utilise une sorte de mise en abyme de la rhétorique. Il ose – et cela doit faire bouillir de rage les familles des victimes – accuser ceux qui s’intéressent de près à cette sordide affaire de jouer avec la douleur des victimes, ce qu’en fait il fait lui en s’en servant de bouclier. Et ceci bien que ces victimes lui aient déjà dit, par voie de presse, de très nombreuses fois qu’il n’avait aucun droit, lui, à se servir de leur douleur. Et encore plus grave par la voix de leur avocat elles l’ont accusé d’être au cœur de la corruption sans que pour autant une plainte en diffamation n’ait été déposée à leur encontre. Du reste elles ont violemment réagi à cet argument honteux (Le NouvelObs) : Le collectif des familles des victimes de l’attentat de Karachi a dénoncé, vendredi 28 octobre, après l’intervention de Nicolas Sarkozy sur l’enquête de Karachi « la consigne claire envoyée au parquet » par le chef de l’Etat.

« Nous prenons bonne note de la consigne claire envoyée au parquet » par le chef de l’Etat qui a affirmé, alors que l’enquête est en cours, qu’il « ne sortirait rien » de la mise en cause de Nicolas Bazire./Les familles des victimes de l’attentat, qui a fait 15 morts le 8 mai 2002 à Karachi, dont 11 salariés de la Direction des Construction Navales (DCN), « déplorent, une fois de plus, le mépris sans limite du chef de l’Etat non seulement à (leur) égard, mais aussi à l’égard du travail des juges d’instruction », écrivent-elles dans un communiqué.

« Bobos personnels »

« Comment peut-il ainsi évoquer ‘la douleur des familles’, lui qui n’a finalement pas été capable de tenir une promesse aussi simple que celle de nous recevoir une fois par an ? », interroge le collectif./ »Comment peut-il évoquer la ‘douleur des familles’ alors même qu’un de ses conseillers nous a un jour rétorqué ‘Monsieur le Président en a assez qu’on l’importune avec des bobos personnels’ ? » poursuit-il.

« Nous ne souhaitons entrer dans cette polémique politicienne orchestrée par Nicolas Sarkozy et lui faisons simplement remarquer que les juges d’instruction en charge des différents volets de cette affaire font un travail remarquable », conclut le collectif.

Sarkozy étend sa protection à Bazire, sans doute comme une certaine justice veut étendre son immunité à tous ses collaborateurs. Rappelons-nous qu’il avait dit la même chose de Woerth. A la place de Bazire je me méfierais. De toutes façons on sait ce que vaut la certification d’honnêteté de Sarkozy : peau de balle.

Mais si Sarkozy lui ne porte pas plainte, maître Morice s’est attaqué de front à Hortefeux et à Morano (celle-là si elle prend un bon gadin cela lui fera un immense bien !) Libération : Olivier Morice, avocat des familles des victimes de l’attentat de karachi a saisi la justice pour « menace » à l’encontre de Brice Hortefeux et pour « diffamation » à l’encontre de Nadine Morano, a-t-on appris auprès de l’avocat. […] Citant des propos de l’ancien ministre de l’Intérieur, rapportés dans le Nouvel Observateur, Me Morice accuse M. Hortefeux de « menace et d’intimidation » à son égard./L’avocat demande un euro de dommage et intérêts et 20.000 euros au titre de frais de justice et la publication du jugement dans cinq quotidiens et cinq hebdomadaires. […] Me Morice a par ailleurs saisi la doyenne des juges d’instruction du tribunal de grande instance d’une plainte en diffamation à l’encontre de Nadine Morano. Lors d’un vif échange, le 22 septembre sur Canal +, alors que deux proches de Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert venaient d’être mis en examen dans le volet financier de l’affaire Karachi, Me Morice avait accusé le chef de l’Etat d’être « au coeur de la corruption, c’est-à-dire au coeur du système qui a été mis en place pour verser des commissions et surtout pour permettre le retour illicite » de rétrocommissions.

« Vous êtes en train de faire votre pub sur le dos du président de la République », avait répliqué Mme Morano en accusant l’avocat de « ne pas défendre dignement les familles » des victimes.

Dans sa plainte dont l’AFP a eu copie, Me Morice estime qu' »il s’agit d’une accusation extrêmement grave à l’égard d’un avocat » et que la ministre a porté « une atteint majeure à l’honneur professionnel ».

Mais ce n’est pas tout. Voici que Takieddine se lâche. Après avoir nié avoir rouché des commissions du contrat Agosta le voilà qui, en mouillant Chirac et Villepin, ainsi que l’ami de Sarkozy Djouhri, déclare qu’il a bien touché 30 millions de francs. Le JDD : Le 19 octobre, Ziad Takieddine a admis avoir perçu 30 millions de francs de Mercor dans le cadre des commissions avec le Pakistan, ce qu’il n’a jamais reconnu jusque-là. Mais il continue de nier les rétrocommissions. Jusqu’à quand ?

N’oublions pas que Takieddine a pour ami Copé, Hortefeux, Guéant et est dans l’orbite de Sarkozy. N’oublions pas que Copé s’est fait inviter alors qu’il était ministre du budget. N’oublions pas que Guéant, Hortefeux et Sarkozy sont ou ont été tous trois ministres de l’intérieur ainsi que Pasqua le maître poignardé par l’élève.

On voit que la fable prend corps. Il faudrait que tout cela arrive à point, en pleine élection, non pour que Sarkozy abandonne la partie, mais que pour qu’il se fasse laminer au premier tour et qu’ensuite la justice passe.

 

Il nous reste un peu moins de huit mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.
 – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 19é version du 17 septembre 2011) :

 N’oublions jamais :

  • l’affaire Karachi
  • l’affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d’euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu’il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d’évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l’affaire César
  • l’affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l’affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l’affaire de l’attentat contre le DC10 d’UTA et visé depuis lors par un mandat d’arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takkiedine
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l’affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d’un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l’invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d’El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l’ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l’étranger (Mexique, Maroc) alors qu’ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l’Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l’inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet’s payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle du stylo …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l’UMP et le Parti Communiste Chinois, l’UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l’envoi par l’UMP des bulletins d’adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Ceccaldi Raynaud …
  • l’utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l’utilisation de l’Elysée pour recevoir les caciques de l’UMP et les satellites jusqu’à plusieurs fois par semaine, l’utilisation des moyens de l’Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d’une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu’il sortait l’argent de sa poche
  • les légions d’honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l’Air Sarko One (250 millions d’euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l’étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l’UPM à 1 million d’euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l’intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l’augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l’inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d’Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés, l’autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l’exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l’irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d’Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d’euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l’affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l’avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l’affaire Bongo
  • la proposition de MAM d’aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l’an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l’utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Karachi : Sarkozy nommément cité par le frère d’Akim Rouichi – AgoraVox le média citoyen.

Cet article a été publié dans Activisme & Dissidence, France, France Sarkozyste, Info Censurée, Militance, Politique, Ventes d'armes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s