[Protection animale] Hécatombe de cétacés en Australie et Nouvelle-Zélande – AgoraVox le média citoyen

Les phénomènes de morts massives d’animaux deviennent de plus en plus fréquents. Derniers en date, la soixantaine de baleines pilotes echouées hier en Nouvelle Zélande et les vingt-deux cachalots échoués samedi en Australie ont tous péri.

Une soixantaine de baleines pilotes sont mortes après s’être échouées hier sur la plage de Farewell Spitplage, un endroit isolé de l’île sud de Nouvelle-Zélande.

Samedi dernier, c’etait vingt-deux cachalots, longs de 12 mètres et pesant plus de deux tonnes, qui sont venus s’échouer samedi soir à Ocean Beach, près de Strahan, un port de Tasmanie, dans le sud de l’Australie. Malgré les efforts de secouristes aucun n’a pu être remis à flot.

Quatre autres cachalots sont entrés dans le port et ont été coincés par un banc de sable. Deux ont été dégagés et sont repartis vers le large, mais deux étaient toujours coincés ce lundi. Deux baleines de Minke (de petits rorquals) se sont également échouées dans les environs et sont mortes.

La cause de ces échouages n’est pas expliquée, mais de tels phénomène se produisent de plus en plus fréquemment, certains y voyant les conséquences de l’usage de sonars plus puissants par les militaires, d’autres des conséquences du déréglement climatique.

Le plus inquiétant est que les cétacés ne sont pas les seuls à être régulièrement décimés sans que l’on sache pourquoi.

On constate de plus en plus fréquemment des hécatombes de poissons ou d’oiseaux sur de nombreux points de la planète. Les mollusques et les insectes ne sont pas épargnés non plus. Ainsi la population d’abeilles chute fortement depuis des années en Amérique du nord.

Si de nombreux sites internet, souvent amateurs comme le blog Nature Alerte, se sont interessés à ce phénomène, les autorités et les scientifiques ne semblent pas très prompts à s’y intéresser.

http://naturealerte.blogspot.com/se…

Quand ils le daignent, les pistes avancées par les autorités pour expliquer ces phénomènes sont loin d’être convaincantes. Ainsi on nous explique que des feux d’artifice auraient provoqué la mort de centaines d’oiseaux effrayés au Kansas :

http://www.lefigaro.fr/sciences/201…

De plus, l’augmentation des phénomènes de morts massives d’animaux est acompagnée également d’une augmentation statistique des phénomènes météorologiques extrêmes ainsi que de séismes dont la gravité directe et indirecte (par Tsunami) n’avait pas été vue de mémoire d’homme.

Une tendance dont j’avais parlé dans cet article : http://www.agoravox.fr/tribune-libr…

Il y a parfois synchronicité entre les peux phénomènes, comme cela s’est produit peu avant le grand séisme qui vient de frapper le Japon.

En effet, juste avant ce tremblement de terre, tout au long de la côte pacifique des Etats Unis, le ressac a rejeté des milliers de poissons morts dont certains ont bouché les marinas et les ports de Californie comme celui de Redondo Beach littéralement bouché par des sardines (non ce n’est pas une blague marseillaise).

 

Une série noire dont les médias mainstream ne font que quelques entrefilets dans leur rubrique « insolite ».

Un insolite un peu précocupant.

Hécatombe de cétacés en Australie et Nouvelle-Zélande – AgoraVox le média citoyen.

Publicités
Cet article a été publié dans Agriculture Biodiversité, Ecologie, Ecologie politique, Europe, Info Censurée, Militance, Pollution, Protection animale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s