SOPA et PIPA inquiètent la Commission européenne

Deux projets de lois américains au sujet d’internet secouent la toile depuis hier, mercredi 18 janvier. SOPA, sur le piratage en ligne, et PIPA, sur la protection de la propriété intellectuelle, inquiètent également la Commission européenne, qui craint qu’une loi américaine n’ait un effet négatif dépassant largement les frontières des Etats-Unis. SOPA et PIPA ont provoqué dans un premier temps une véritable levée de boucliers de la part de sites majeurs, tels Wikipedia, qui a fermé son site plusieurs heures en signe de protestation, ou encore Google, Facebook, Twitter ou Mozilla. Marietje Schaake, Députée européenne néerlandaise, a récemment rejoint la même position par le biais de la lettre qu’elle a adressée au Congrès américain sur ces lois. SOPA et PIPA pourraient permettre de bloquer de manière brute des sites qui contreviendraient aux lois américaines sur le copyright et le piratage. Outre l’impact que cela pourrait avoir sur la croissance à un moment où le e-commerce est en plein boom, les opposants aux lois reprochent un grave manque de finesse, et une dérive possible permettant aux législateurs d’interdire des sites sur des critères de sensibilité morale menaçant la diversité du net.

Publicités
Cet article, publié dans Militance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s